Collectivités vers la transition — soutien au « lab transition » de Solon

26/07/2021

Ateliers changement de comportement

 

Les comportements favorables au climat tardent encore à s’imposer, notamment à cause de la difficulté à modifier les habitudes de vie et à avoir accès à des outils d’accompagnement adéquats. Suivant la logique du « penser global, agir local », miser sur des stratégies de changements de comportement pourrait pourtant s’avérer être très payant et avoir des impacts importants à long terme.

Pour s’attaquer à ces questions, Solon a lancé son « Lab Transition », en partenariat avec la Ville de Montréal et le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, dans le but de soutenir et d’accompagner les groupes de citoyens dans la réalisation de projets collectifs de transition à plusieurs niveaux, l’idée étant de miser sur le pouvoir du collectif pour mettre en œuvre les changements.

Le projet est planifié sur 2 ans et est structuré en 2 grands volets :

  1. Transfert de connaissances à l’équipe de Solon sur les théories existantes concernant les conditions gagnantes de l’engagement collectif et sur le changement de comportement.
  2. Expérimentation sur le terrain : co-création de scénarios et d’outils à tester pour favoriser le changement de comportement dans le cadre des projets collectifs du Lab Transition de Solon.

 

Objectifs spécifiques
L’objectif principal du projet est d’outiller et de soutenir Solon dans le développement et la mise en œuvre de stratégies d’intervention axées sur le changement de comportements des citoyens et des collectivités pour augmenter la capacité d’action de leur « Lab Transition » par le transfert des connaissances du CÉRSÉ.
 

Livrables et retombées escomptées
Le projet permettra de générer puis de diffuser des outils issus des apprentissages, notamment sous la forme de boîtes à outils pour la mise en œuvre et le suivi de scénarios de changement de comportement. Ces outils, actuellement inexistants, auront un impact important sur les capacités d’accompagnement des organisations qui ciblent l’échelle locale et les citoyens comme terrain pour mettre en place des projets de transition socioécologique selon la logique du « penser global, agir local ».

État d’avancement An 1
Le projet a débuté en avril 2020 et se poursuivra jusqu’en juin 2022.
Jusqu’ici, il y a eu :

  • Un atelier assorti de la production d’un guide Outils et attitudes pour changer les comportements;
  • Une série de 13 Diners du psychologue pour les membres de Solon sur autant de sujets pertinents pour favoriser le changement de comportement pour construire des milieux de vie résilients, entretenir des relations interpersonnelles harmonieuses en période de turbulence et composer avec la différence;
  • Différentes activités participatives ont été prototypées : les défis Communautés, la Chasse aux possibles, les ateliers Apprentissages collectifs. Des outils sont en développement en appui de ces activités.

Chercheuse responsable : Pauline Wolff
Autre chercheur associé au projet : Benoit Fournier, professeur de psychologie

Assistante de recherche : Magalie Milette, étudiante à la Maitrise en sociologie à l’Université du Québec à Montréal

Consultante en recherche : Corinne Dupont-Rachiele, étudiante à la Maitrise en Science de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal

Organisme subventionnaire : ministère de l’Économie et de l’Innovation dans le cadre du programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation.

Partenaire et milieu preneur : Solon

 

Contactez-nous pour un projet similaire