Une bourse d’excellence pour Mamadou Diagne, membre du CÉRSÉ et ancien stagiaire

Mamadou Diagne, nouvellement titulaire d’un Diplôme d’études collégiales (DEC) en Techniques de recherche et de gestion de données et technicien en recherche au sein du CÉRSÉ, a reçu cet automne une bourse d’excellence de son programme d’études attribuée par la Direction des services aux étudiants en collaboration avec la Fondation du Collège de Rosemont. Cette bourse témoigne de la qualité de son dossier académique et de sa persévérance tout au long de son parcours collégial. Elle est particulièrement remarquable puisque Mamadou a effectué un programme accéléré, c’est-à-dire qu’il a complété son DEC en 2 ans, au lieu des 3 ans habituels. Ce parcours intensif a pu être réussi grâce à sa détermination et sa rigueur au travail.

Les apports de son stage dans son parcours académique

Après sa première session d’études au Collège de Rosemont, en janvier 2019, Mamadou a commencé un emploi comme salarié-étudiant au CÉRSÉ. Il a poursuivi jusqu’au moment de faire son stage au printemps 2020, stage qu’il a réalisé également au CÉRSÉ. Une telle expérience de travail complémentaire au parcours collégial a beaucoup d’avantages. Mamadou nous explique que :

« le CÉRSÉ m’a donné l’opportunité de mettre en pratique ce que j’apprenais dans mes cours. En même temps, ce que je faisais au CÉRSÉ me permettait d’avoir une meilleure appréhension de mes cours. L’un influençait l’autre, en quelque sorte. »

La grande variété de projets sur lesquels il a travaillé lui a permis d’avoir une meilleure vue d’ensemble de son programme car

« j’ai travaillé sur tous les axes de recherche du CÉRSÉ et avec tous les chercheurs, tant avec des méthodes qualitatives que quantitatives. Tout ça m’a permis de diversifier mes compétences, ça a été un grand apport dans ma façon de comprendre mes cours. »

Une préparation pour le monde du travail

Le DEC en Techniques de recherche et de gestion de données permet aux étudiants de s’approprier le processus de recherche, qui comprend plusieurs étapes, de la question de départ à la présentation des résultats. Ils apprennent à mettre en pratique ce processus, entre autres grâce à la recension d’écrits, à la collecte de données et aux analyses des données. Ainsi, les stagiaires sont appelés à participer à plusieurs étapes des projets de recherche.

« L’équipe du CÉRSÉ est pluridisciplinaire, donc le fait de côtoyer des gens de domaines variés et de travailler sur différents projets avec différentes équipes m’a permis de comprendre la place et le rôle d’un technicien dans une équipe de recherche. »

Pour les techniciens en recherche et gestion de données, les débouchés sont variés. Les diplômés peuvent travailler au sein des différents paliers gouvernementaux (fédéral, provincial ou municipal), dans des entreprises privées, des centres de recherche ou en milieu communautaire. Quant à Mamadou, un poste de technicien en recherche s’est ouvert au CÉRSÉ lorsqu’il était sur le point d’y terminer son stage. Après un processus d’embauche qui comprenait une entrevue avec comité de sélection et tests, il a été retenu et est maintenant un membre à part entière de l’équipe du CÉRSÉ.