Le CÉRSÉ encourage les étudiants du Club entrepreneurs de Rosemont à s’intéresser à l’entrepreneuriat responsable

La fin de semaine du 8 au 10 novembre 2019 fut l’occasion pour deux étudiants du Collège de Rosemont, Mohammad Daneshmandnia (programme préuniversitaire Sciences humaines profil entrepreneuriat) et Marie Eve Lamoureux-Laprise (Techniques en audioprothèse) de participer au colloque annuel de l’Association des Clubs d’Entrepreneurs Étudiants (ACEE). Les deux étudiants planifiaient ce moment depuis longtemps, étant membre du Club entrepreneurs étudiant du collège de Rosemont depuis février 2019 et ayant réalisé des activités de financement en vue de ce colloque. C’est avec joie qu’ils ont reçu une contribution financière de 50 $ chacune du CÉRSÉ pour les encourager à être à l’affût pendant ce colloque d’initiatives entrepreneuriales responsables ou visant la réponse à des besoins sociaux.

Mohammad Daneshmandnia, représentant du Club entrepreneur étudiant du collège de Rosemont

Mohammad Daneshmandnia, représentant du Club entrepreneur étudiant du collège de Rosemont, lors de la prise de photos au cocktail de la fin du colloque annuel de l’ACEE. Marie Eve Lamoureux-Laprise était absente lors de la prise de la photo.

 

Ils ont pu ainsi découvrir des entreprises qui oeuvrent dans divers secteurs économiques au Québec. Par exemple, ils ont été agréablement surpris et intéressés d’apprendre qu’il existe une coopérative d’ingénieurs au Québec, Alte Coop, ayant un modèle d’affaires différent et inspirant de par sa gouvernance collective. Cet atelier fut leur coup de cœur, mais toutes les conférences proposées ont contribué à enrichir leurs bagages de connaissances. Outre les conférences, les ateliers et la foire des entrepreneurs, le colloque est une occasion en or de réseauter avec 700 personnes venues de partout au Québec et de rencontrer des professionnels du domaine de la finance.
Lors du souper de réseautage du dernier soir, Mohammad a fait connaissance avec l’entrepreneur à la tête de Qualité étudiants et s’est vu offrir une semaine plus tard un emploi à temps partiel. Il a pu également discuter quelques minutes avec le bien connu « dragon » Serge Beauchemin à la suite de sa conférence.